"Never, Never, Never" de Dorothée Zumstein

(Une pièce librement inspirée par les vies de Ted Hughes, Sylvia Plath et Assia Wevill.)

Du 27 mars au 1er avril 2017 à 20h30 au Théâtre-Studio d'Alfortville.

Du 11 au 15 avril 2017 à 20h30 à Gare au Théâtre Vitry-sur-Seine.

Le 23 février 2018 au Théâtre - Scène Nationale de Saint-Nazaire.

(En cours de diffusion)

Générique.

Texte Dorothée Zumstein.

Mise en scène Marie-Christine Mazzola. 

Assistante stagiaire à la mise en scène Camille Protar.

Avec Thibault de Montalembert, Sarah Jane Sauvegrain, Juliette Allain et Tatiana Spivakova (en alternance). 

Scénographie Sarah Lee Lefèvre Lumière Pierre Gaillardot Costumes Mathilde Ozanam Musique Benoît Delbecq Interprétation de la musique enregistrée Benoît Delbecq et Gaël Ascal Régie Générale Milos Torbica Régie son Clément Hubert Construction décor Alexandrine Rollin.

Graphisme Annalinda De Rosa Crédits photo Gaël Ascal. 

Résumé.

Une longue nuit de 1984, veille du jour où il va se voir décerner le titre de « poet laureat »,  un homme (Ted) reçoit tour à tour deux visites : celle de son épouse Sylvia, morte suicidée plus de vingt ans plus tôt, et celle d’Assia, l’autre femme, qui remplaça – ou plutôt ne remplaça pas – Sylvia, et qui se tua elle aussi six ans plus tard, submergée par la gloire posthume de la première. Cette nuit-là, une porte s’ouvre sur un passé qui ne cesse de se rejouer au présent, dans un espace originel – l’appartement londonien où Ted vécut successivement avec Sylvia, puis avec Assia – à l’intérieur duquel d’autres temps et d’autres lieux vont surgir. Tous ont été habités et sont désormais hantés par les trois protagonistes de la pièce, indissolublement liés les uns aux autres par l’amour, la mort, la poésie – jusqu’à ce qu'une issue lumineuse amorce une libération pour les trois personnages.

----------------------------------------------

 

Avec le soutien de la DRAC Île-de-France - Ministère de la Culture et de la Communication, du Fonds SACD Musique de Scène, d’Arcadi Île-de-France, de la Spedidam et de l'Adami. Cette œuvre a bénéficié de l’aide à la production et à la diffusion du Fonds SACD Théâtre. Avec le soutien artistique du Jeune Théâtre National et de l’Ensatt. Le spectacle est labellisé « Rue du Conservatoire ». Ce texte a reçu l’Aide à la création de textes dramatiques d’ARTCENA. Il est lauréat des Journées de Lyon des auteurs de théâtre 2012. Never, Never, Never est paru aux Editions Quartett avec le soutien du Centre National du Livre.

Please reload

© 2019 La Charmante compagnie.